vendredi 19 octobre 2012

Aiguillettes laquées au poivre de Sichuan

Une recette raffinée toute dédiée aux papilles des plus fins gastronomes

Pour 4 personnes

Ingrédients : 600g d’aiguillettes de canard, 4 c. à s. de sauce soja, 4 c. à s. de miel, 10 cl de vin blanc,  2 petits ognons blancs, 4 ciboules, 1 c. à s. d’huile d’arachide, sel, poivre.

Réalisation :
Mélangez  4 cuillerées à soupe de sauce soja et 4 c. à café de miel. Déposez dans cette marinade les aiguillettes de canard et remuez pour bien enrober toute la viande. Couvrez et laissez mariner 2 heures. Egouttez les aiguillettes et laissez-les sécher sur du papier absorbant pendant 1 heure dans un endroit tiède.

Pelez les 2 ognons blancs et émincez-les. Epluchez et coupez en petits morceaux les ciboules.

Faites chauffer 4 cuillerées à soupe d’huile d’arachide dans une sauteuse. Faites revenir les aiguillettes  laquées environ 5 minutes (elles peuvent rester rosées à l’intérieur) et retirez-les de la poêle. Déglacez avec 10 cl de vin blanc et ajoutez les ognons, la cuillerée à café de poivre de Sichuan, du sel et du poivre. Laissez s’évaporer le vin quelques secondes sur feu vif, puis diminuer le feu sous la poêle et ajoutez la marinade et les ciboules. Faites réduire quelques minutes ;

Dressez les aiguillettes sur le plat de service et nappez de sauce au poivre de Sichuan.


Le bon accord : le poivre de Sichuan est un passionné de grands bordeaux rouges.

Variantes :
Cette recette est dérivée de la recette du traditionnel canard laqué pékinois. En réalité, vous pouvez la réaliser avec des magrets, car le « laquage » au miel est encore meilleur sur la peau grasse du canard. Dans ce cas, faites cuire les magrets au four, la peau tournée vers le haut pour être exposée au grill et déglacez comme dans la recette votre plat de cuisson.
Accompagnez ce plat de petites crêpes confectionnées sans œuf à base de farine de blé.


Le poivre de Sichuan
Appelé à tort « poivre », la baie de Sichuan est une des plus anciennes épices de Chine. Elle provient de la région de Sichuan, où elle pousse à l’état sauvage sur une variété de frêne. Peu piquante, elle est délicieusement raffinée. Rare, elle est utilisée par les grands cuisiniers pour parfumer des mets délicats comme le foie gras, qu’elle met particulièrement en valeur, ou les plats sucrés (salade de fruits, entremets...)
Attention, lors de l’achat, il est difficile de trouver du poivre de Sichuan de bonne qualité (présence de poussières, de brindilles, etc.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire